A la suite des nombreuses qestions que l'on me pose par mail, j'ai décidé de créer cette rubrique en abordant les sujets les plus fréquemment abordés. Vous pouvez y participer en cliquant sur "commentaires" au bas de cette page.

.

.

Voilà je viens d'acheter un télescope et j'aimerais moi aussi faire de la photo.
J'ai un Apn Canon proche du tien. J'ai regardé ce qu'il fallait pour y arriver, particulièrement un adaptateur qui se rentre dans le porte oculaire, accueille les différents oculaires, et possède un filetage en sortie. J'ai aussi vu qu'il fallait prendre un adaptateur à fixer sur l'objectif de l'appareil photo.
Le problème c'est que je n'arrive pas à savoir si je dois prendre quelque chose pour mettre entre les deux (problèmes de diamètre ou autres...). Visiblement tu as résolu le problème donc je pense que tu peux m'aider
. 

Personnellement je n'utilise pas de matos du commerce. Mon adaptateur est fait maison et coûte deux balles. Tu peux utiliser du carton renforcé, du plexiglas, du plastique, peu importe. Le tout est d'obtenir un petit tube avec une ouverture convenant à l'oculaire avec lequel tu comptes faire la photo et une ouverture correspondant à l'objectif de l'apn. Soit tu fais une simple fixation par friction soit tu rajoutes des petites vis nylon.
Sinon des adaptateurs du genre Steady pix me semblent corrects (mais je n’en ai jamais utilisés).

.

Pour la mise au point je règle sur l'infini (bien que j'aie lu sur les forums que certains se mettaient en macro ?) et je fignole en contrôlant l'aspect de la planète sur l'écran de l'APN.
Je vois bien à l'oculaire (bon, tu me diras que c'est déjà une chose..) mais dés que je place l'Apn derrière ce même oculaire je ne vois rien sur l'écran de l'APN. Les étoiles sont trop faibles pour apparaître sur l'écran du A80. Donc pas moyen de vérifier le cadrage et de parfaire la mise au point. Je voulais simplement savoir si tu arrivais à voir quelque chose sur l'écran de ton A70 quand tu fais de l'afocal sur un amas stellaire, par exemple. Pourtant je le programme à 2.8 d'ouverture (maxi) et 15 s de pause et je suis derrière un oculaire de 35 mm (soit grossissement de 17X).
J'ai peut être oublié de régler quelque chose sur l'APN .Ou je pense faire la chose suivante : monter un chercheur sur la lunette, régler la mise au point de l'APN sur un étoile très brillante puis recadrer la lunette sur un amas stellaire avec le chercheur et prendre le cliché ... en aveugle...!

En ciel profond je ne vois en général absolument rien à l'écran (sauf si par hasard il  y a un truc très brillant dans le champ) et ... je m'en moque ( mieux que ça j'ai fait M51 à la lulu 80-400 alors que je ne la voyais quasiment pas en visuel !!). Si ça te gêne tu peux employer un flip mirror. Concernant la mise au point je ne fais pas du tout comme toi, et sincèrement je pense que ta méthode, que j'ai d'ailleurs expérimentée (affiner la map à l'écran) est hautement aléatoire. Je fais une mise au point la plus précise possible à l'oculaire puis je la bloque. Avec mon oculaire de 32 je sais exactement à quelle distance le régler en manuel, idem avec mon oculaire de 20 (c'est pas la même). Je ne suis ni à l'infini ni en macro. J'ai fait des essais de jour pour trouver les positions adéquates. Maintenant, je peux aller très vite pour mes photos: si ma map visuelle est bonne et qu'il n' y a pas trop de turbu, je suis presque certain de réussir ma photo du premier coup.  Ceci étant dit la théorie affirme qu'il faut se mettre sur l'infini .... mais je n’ai jamais réussi comme ça.

Ton idée du chercheur n'est pas forcément mauvaise, mais il te faut un chercheur puissant et réglé tip-top, ça risque d'être hard. Mais bon, je suis le premier à dire qu'il faut tenter des nouveautés, il ne faut pas écouter les conseils prodigués sur les forums affirmant qu'il est impossible de faire du ciel profond avec un Apn compact.

.

Je possède aussi un Canon A70 et j'essaye de faire des photos aussi. Avec un SC de 10 pouces suivant le zoom je vois le secondaire.

Il faut éviter les oculaires de longue focale et essayer sans renvoi coudé. Sinon essaie de diviser par le flat-field ( soit que tu auras fait à part soit que tu extrais d'une séquence d'images en décalant légèrement ta vue à chaque shoot) (voir le tutoriel d’iris).

.

Quel est le réglage de la distance ?

Il faut faire des essais de jours, par exemple avec mon oculaire de 32 mm, une étude empirique m’a permis de constater qu’un réglage sur 26 cm est le meilleur.

Tu règles quoi sur 26 cm ? c'est la mise au point sur l'APN ? sur le mien il n'y a en réglage manuel que 10 20 et 50 comme graduation et par interpolation je ne vois pas.

Pour les 26 cm c'est un abus de langage: en fait c'est 20cm + 6 impulsions vers la droite (je dis 26 cm pour m'en souvenir..)

.

Peut on traiter uniquement quelques clichés (5 ou 6 par exemple) avec les outils que tu cites ?

Pour les planètes, les images du blog sont issues d'avi. J'ai fait aussi des images "normales"; si elles sont de très bonne qualité tu peux
en tirer quelque chose avec 5 ou 6, mais je ne suis jamais arrivé à des résultats très satisfaisants. Je pense qu'il faut affiner la mise au point, ne pas oublier d'utiliser le retardateur et essayer divers temps de poses. Pour Saturne un bon critère est de voir nettement la division de Cassini sur les brutes.

.

Photo d'amas en afocal. Comment procédes tu ?


Le plus simplement du monde; le seul problème étant les mises au point. D'abord celle à l'oculaire, ensuite celle de l'Apn; il faut évidemment que le moteur en AD soit bien réglé. Sinon, zoom au mini, quelques poses de 15s et roulez jeunesse.